Comment le psychologue peut intervenir dans un état de stress post-traumatique?

Un événement peut à l’occasion engendrer un lot d’émotions intenses. Quelles soient positives ou négatives, elles marquent souvent la personne à vie. Toutefois, chez certaines personnes, de fortes émotions négatives peuvent entraîner de sérieux problèmes de santé. En effet, la sécrétion d’adrénaline, mécanisme physiologique en situation de stress, peut persister et rendre la personne anxieuse en permanence. Des événements traumatisants tels qu’un accident de voiture,  une catastrophe naturelle, une agression physique ou verbale, la guerre peuvent provoquer une telle réaction. Lorsqu’elle persiste sur plusieurs mois on parle alors d’un état de stress post-traumatique. Dans certains cas, la personne est capable de gérer son anxiété et d’apprivoiser l’événement traumatisant en parlant avec des proches. Pour d’autres, la consultation d’un professionnel de la santé (médecin, psychologue, psychiatre) peut devenir une nécessité lorsque le syndrome post-traumatique nuit grandement à leur  qualité de vie.

 

L’état de stress post-traumatique touche qui?

Il peut toucher tout le monde, mais certains groupes sont plus à risque. D’abord, il est toujours précédé d’un événement traumatisant. Toutefois, un traumatisme n’engendrera pas automatiquement un choc post-traumatique. De plus, la personne touchée n’est pas nécessairement celle qui a vécu le traumatisme. En effet, quelqu’un qui a été témoin de l’événement traumatisant, dont un proche l’a vécu ou quelqu’un qui est exposé à répétition aux détails de l’événement peut lui aussi développer un état de stress post-traumatique. Il peut affecter des personnes de tous âges y compris les enfants. Les femmes et les hommes sont également à risque, mais la  prévalence de la cause peut diverger.

Comment reconnaitre les signes d’une personne qui souffre d’un état de stress post-traumatique?

Les premiers symptômes apparaissent habituellement dans les 3 premiers mois suivant l’incident mais il peut y avoir un délais de plusieurs mois ou années.  L’individu va ressentir des sentiments de peur, d’horreur et d’impuissance disproportionnés. Il est constamment ramené, malgré lui, à l’évènement traumatisant sous forme de flash-back et de rêves. Il revit alors les mêmes sensations, émotions. Des idées noires peuvent aussi apparaître et devenir envahissantes laissant place à la dépression, aux troubles anxieux et de concentration. La personne peut aussi développer des troubles de sommeil qui sont la plupart du temps le symptôme qui les pousse à consulter. Un comportement d’évitement généralisé peut aussi être observé. En plus des symptômes psychologiques/cognitifs, des symptômes physiques peuvent être présents: palpitation, frisson, tremblement, transpiration excessive et respiration rapide.

Comment traiter l’état de stress post-traumatique?

Différents moyens peuvent être employés pour venir diminuer les effets néfastes du choc post-traumatique. Dans certains cas, la personne elle-même arrive à trouver son équilibre personnel et gérer ses symptômes. Le processus est plus long par contre. Lorsque des symptômes importants persistent et nuisent significativement à la qualité de vie, il est préférable de consulter un professionnel de la santé. Il est possible de consulter un médecin, psychiatre ou un psychologue dans ces cas-là. Ils seront en mesure de diagnostiquer l’ESPT et de proposer le traitement adapté.

Votre médecin pourra vous prescrire des médicaments tels que des antidépresseurs ou encore des anxiolytiques pour aider à contrôler l’anxiété découlant du choc post-traumatique. Des séances de psychothérapies sont également efficaces. Parfois, il est possible de combiner les 2 pour optimiser les résultats.

En quoi consiste les séances de psychothérapie pour l’état de stress post-traumatique?

Il existe 3 types de thérapies qui sont plus préconisées dans les cas de syndrome post-traumatique: la thérapie cognitivo-comportementale, l’hypnose et la technique Eye movement Desensization and reprocessing (EMDR).

La thérapie cognitivo-comportementale est la plus connue. Elle consiste à changer le mode de pensée et les comportements qui sont problématiques et les remplacer par des comportements et attitudes qui sont adaptés à la réalité de l’individu. Dans le cas du choc post-traumatique, on tente donc de venir modifier ce comportement d’alerte permanent qui n’est plus approprié, car la personne n’est plus dans l’événement traumatisant. Différentes stratégies sont utilisées telles que la psychoéducation, la gestion de l’anxiété, la correction cognitive, l’exposition à l’imagination et in vivo, etc. Elle permet surtout de trouver la source du problème et des solutions pour le résoudre. Ce type d’approche est très collaborative c’est-à-dire que le patient est directement impliqué dans le changement de son comportement et bénéficie des conseils et de l’encadrement du psychologue.  Elle est efficace dans 60-70% des cas. Elle permet entre autre de diminuer les symptômes et même un rétablissement complet dans certains cas.

La technique de Eye movement desensization and reprocessing consiste à diminuer la sensibilité de l’individu aux souvenirs, rêves et flash-blacks. Ce changement passe par une modification des mouvements des yeux. En effet, certaines recherches montrent une relation entre les images mentales traumatisantes et les mouvements des yeux. Ainsi, en modifiant les mouvements on vient diminuer l’impact majeur qu’ont les images mentales, flash-backs et souvenirs dans le syndrome post-traumatique. Ce changement s’effectue en exposant l’individu à plusieurs stimuli en même temps dont des stimuli qui lui rappelent l’événement lors de courtes séances. Au bout de quelques séances l’individu est en mesure de détourner son attention des stimuli négatifs et deviennent ainsi moins sensibles à ces derniers.

Vous souffrez ou avez quelqu’un dans votre entourage qui souffre d’un choc post-traumatique?

 

Prenez rendez-vous avec William Monroy, psychologue maintenant! Il vous aidera à retrouver votre qualité de vie.

418-353-6590

https://www.quebec.ca/sante/problemes-de-sante/sante-mentale-maladie-mentale/etat-stress-post-traumatique/

http://www.iusmm.ca/hopital/usagers-/-famille/info-sur-la-sante-mentale/etat-de-stress-post-traumatique.html#tcc

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *