Vaincre la sédentarité et la malnutrition par l'exercice et les saines habitudes de vie

Crise du Coronavirus… Comment faire pour ne pas manger ses émotions?

Geneviève Marchand Nutritionniste

Par Geneviève Marchand Nutritionniste Clin Réseau Force-Santé Cap-Rouge

Confinement – mangez-vous vos émotions?

Cette période difficile amène son lot de difficultés pour nous tous : confinement, perte d’emplois, enfants à la maison ou l’impossibilité de voir les gens que l’on aime sont des raisons plus que suffisantes pour nous entraîner dans une montagne russe d’émotions!



Pour certains d’entre-nous, que nous pouvons appeler mangeurs « émotifs », les aliments sont mangés pour gérer ces émotions fortes. Une très grande crainte de prise de poids et une peur d’être en présence de certains aliments peuvent aussi nous causer beaucoup de tort. Si vous vous retrouvez dans cette situation, vous êtes probablement un mangeur influencé par vos émotions. 




Voici les 3 principales raisons qui peuvent vous amener à plus manger :

  1. Par réconfort

Le stress est une cause importante de grignotage chez le mangeur émotif, surtout pendant une période de crise comme celle du COVID-19. La solitude ou une émotion négative intense, comme la tristesse, peuvent également être des influences à manger sans appétit.


Par réconfort, l’acte de manger peut causer un sentiment d’apaisement, permettant  d’éviter, temporairement, l’émotion qui nous habite.

2.     Par récompense

Se récompenser avec la nourriture est une autre facette du mangeur émotif. Les personnes qui mangent pour se récompenser font souvent des choix plus riches et en plus grande quantité, avec ou sans appétit.

3.     Par ennui

Vous vous arrêtez devant l’armoire ou le réfrigérateur après avoir fait 3 fois le tour de votre logement ? Pour plusieurs, manger devient un passe-temps. Dans le contexte du COVID-19, ça peut augmenter le sentiment du besoin de manger, et ce, sans besoin de manger réel!

        4.    Découvrir son type de mangeur 

Vous êtes curieux de savoir quel type de mangeur vous êtes, faites le quiz JECOUTEMAFAIM

Quoi faire pour s’en libérer?



La première étape est de prendre connaissance de nos comportements, sans jugement. Ces actions sont très normales. Une fois qu’on se connaît mieux, il est plus facile d’identifier les causes, et de reconnaître notre besoin réel.

Besoin de réconfort? Imaginez une image ou une scène qui vous fait du bien, offrez-vous la tendresse et les compliments dont vous avez besoin, nommez les points positifs de votre journée, commencez la méditation guidée, ou encore contactez un ou une amie proche qui a une bonne écoute.


Ennuyé?
Il est temps de commencer une nouvelle passion, un nouveau livre, un projet de bricolage, d’apprendre quelque chose de nouveau, ou d’appeler des amis !

Besoin de vous récompenser? Se couler un bain avec chandelles, redécorer notre espace pour rendre le moment plus agréable, s’offrir une séance de pilates en ligne pour récompenser son corps.


Une nutritionniste ainsi qu’un psychologue peuvent vous aider dans ce cheminement. Ces professionnels demeurent accessibles en téléconsultation. Dans le cas de besoin, il est toujours mieux de s’aider rapidement, avant que la situation nous cause du tort. #cavabienaller 🙂 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *