Démystification des douleurs pelviennes chez la femme enceinte

Démystification des douleurs pelviennes chez la femme enceinte (DCP)



 - Clinique Réseau Force Santé


Dre Catherine Roy-Lachance, chiropraticienne

Vous éprouvez des douleurs au niveau du bassin, de la symphyse pubienne ou encore au niveau des jambes? Vos douleurs sont importantes en montant les escaliers, en vous tournant dans le lit, dans les positions prolongées ou sur une jambe?

Vous souffrez peut-être de ce qu’on appelle des DCP (douleur à la ceinture pelvienne).

Qu’est-ce que les douleurs à la ceinture pelvienne?

Les DCP sont d’origine multifactorielle. Elles impliqueraient une diminution de la stabilité au niveau de la ceinture pelvienne, une augmentation de la laxité (les ligaments sont plus lâches/mous, ce qui augmente la mobilité et diminue la stabilité des articulations) ainsi qu’une fonction non optimale des muscles particulièrement les fessiers. Les douleurs pelviennes affectent tant la population générale que les femmes enceintes. On estime que 25% des femmes enceintes ont des douleurs lombaires ou pelviennes. Parmi celles-ci 7% vont développer des douleurs chroniques en post-partum.

Quatre sites principaux de douleurs pelviennes

On identifie 4 sites douloureux typiques de douleur à la ceinture pelvienne; douleur au bassin d’un seul côté ou des deux côtés, à la symphyse pubienne ou à l’arrière des jambes jusqu’au genou. Les douleurs peuvent également se propager au niveau de l’aine et du périnée. La douleur peut se manifester comme des coups de couteau, des élancements, des brûlures ou comme étant sourde aux endroits mentionnés ci-haut. Elles ont tendance à apparaître vers la fin du 1er trimestre de la grossesse et sont à leur apogée au 3e trimestre. La majorité du temps ces douleurs vont disparaître spontanément après l’accouchement.

Que faire pour la femme enceinte au prise avec ces douleurs au dos durant la grossesse?

Solution 1 Ceinture Trochantérienne

Tout d’abord, il existe quelques solutions que vous pouvez appliquer à la maison. Vous pouvez utiliser une ceinture trochantérienne ou de maternité. Généralement, on peut retrouver ces articles à la pharmacie. Attention si vous avez recours à ces ceintures portez les uniquement lors des activités qui provoquent votre douleur. Les ceintures permettent de stabiliser le bassin (ceinture pelvienne) et la symphyse pubienne (ceinture trochantérienne). Toutefois, il s’agit d’une solution temporaire pour vous aider à vous soulager. Elles ne régleront pas pour autant votre condition puisqu’elles n’adressent pas la cause, mais plutôt les manifestations du problème.

Solution 2 Renforcement Musculaire des muscles stabilisateurs du bassin et amélioration de la posture

En effet, peut-être que votre condition est due à une fonction non optimale de vos muscles stabilisateurs et que des exercices de renforcement ou d’activation seront nécessaires. Vous pouvez également porter une attention plus particulière aux changements de position et votre posture. Par exemple, avant de vous tourner dans le lit, soulevez le bassin comme pour faire un pont puis tournez-vous. De cette façon vous évitez les torsions au niveau de la région lombaire et vous êtes également plus stable dans cette position. Évitez les positions stationnaires prolongées ou sur une jambe. Si votre divan peut s’incliner et dispose d’un appui pour les jambes, c’est le moment de le mettre à profit.

Solution 3 Traitement Chiropratique pour améliorer la mobilité articulaire de votre dos et diminuer les douleurs

Votre bassin et votre colonne vertébrale manque peut-être aussi de mobilité articulaire. Dans ces cas des traitements chiropratique consistant en des manipulations vertébrales et des points de pression peuvent aider. Saviez-vous aussi qu’une symphyse ça s’ajuste? Eh oui et croyez moi ça fait toute qu’une différence!


Enfin, n’hésitez pas à avoir recours à plus d’une méthode pour soulager vos douleurs à ceinture pelvienne. Les dernières évidences démontrent qu’une approche multimodale est à privilégier pour ce genre de condition.

Par exemple, pour les douleurs pelviennes une combinaison de soins chiropratiques (travail des tissus mous et ajustement vertébral), acupuncture, prescription d’exercice et des modifications posturales pourrait faire une plus grande différence pour vos douleurs que simplement un seul type de traitement


Si vous souhaitez en savoir plus ou simplement recevoir des traitements chiropratiques pour cette condition, n’hésitez pas à venir me consulter à la Clinique Réseau Force-Santé

Dre Catherine Roy-Lachance, chiropraticienne

Commentaires


Ajouter votre commentaire




Plus d'actualités

Pour un rendez-vous