Comment éviter les blessures lors des travaux hivernaux?

Éviter blessures  travaux avant l'hiver
Préparer son terrain avant l’hiver

Le mois de novembre est arrivé et c’est le dernier sprint pour préparer son terrain avant la première neige. Par contre, quand on essaie de se dépêcher et de tout faire à la dernière minute, c’est à ce moment que les blessures sont plus susceptibles de survenir.

Voici donc 5 astuces pour éviter de vous blesser lors de vos travaux extérieurs.

  1. Échauffement
  2. Prendre des pauses
  3. Demander de l’aide
  4. Travailler avec les jambes plutôt que le dos
  5. Utiliser les bons outils

L’importance de bien s’échauffer avant les travaux

Lorsque vous faites du sport on recommande de faire un petit échauffement avant afin de bien réchauffer vos muscles et limiter les blessures. Bien que travailler sur son terrain n’est pas un sport à proprement dit il engendre tout de même un effort physique. Il est donc tout aussi important de préparer son corps aux stress physiques qu’il s’apprête à vivre que lorsqu’on fait du sport. Faites quelques jumping jack, quelques pas sur place, bougez le cou, les bras, le dos etc. Ça n’a pas besoin d’être très compliqué l’important c’est de s’activer un peu. Concentrez-vous particulièrement sur les parties de votre corps qui seront très sollicitées. Cliquez ici pour voir un exemple d’échauffement. Ne pas s’échauffer augmente votre risque de blessure puisque vos muscles, articulations, ligaments ne sont pas prêts à subir des stress physiques. Cette étape est d’autant plus importante à l’automne puisque les températures sont plus froides.

Les pauses peuvent sauver votre dos

Prendre des pauses, étaler les tâches sur plusieurs jours

Parfois, on veut être le plus efficace possible et on va essayer de tout finir nos travaux en 1 fin de semaine. Or, ceci peut s’avérer contre-productif puisque si on surcharge nos capacités physiques, notre risque de blessure est augmenté et rare sont les gens qui demeurent efficaces en étant blessés. Afin de ne pas vous retrouverez dans une course contre la montre, essayer d’en faire un peu à chaque fois qu’une occasion se présente. Ça vous semblera peut-être un peu plus long, mais le fait d’étaler les tâches sur plusieurs jours pour des courtes périodes diminuera le risque de vous blesser.  Si vous n’êtes pas en mesure de vous prendre d’avance, essayez de vous établir des objectifs réalistes en priorisant certaines tâches. Faites-vous un horaire avec des pauses et essayez de le respecter le plus possible. Ne prévoyez pas des journées trop chargées. Enfin, restez à l’écoute de votre corps pendant que vous effectuez vos travaux. Si vous commencez à sentir de légers inconforts, de la fatigue, de la raideur etc. il est probablement temps d’arrêter. La douleur est souvent le dernier signal qui se manifeste lors d’une blessure. La plupart du temps, on retrouve des petits signaux subtils avant d’avoir un épisode de douleur aigüe.  Restez attentifs à ces signaux et reposez-vous au besoin cela vous évitera probablement des douleurs importantes. Respecter ses capacités physiques est l’un des meilleurs moyens pour éviter les blessures.

Accepter de se faire aider pour faire ses travaux, une sage idée

  • Demander de l’aide à quelqu’un

Préparer son terrain pour l’hiver n’est pas une mince tâche et ça peut s’avérer être beaucoup pour une seule personne. Être plusieurs pour effectuer les tâches vous permet non seulement d’être plus efficace, mais diminue également les stress physiques que vous imposez à votre corps et donc votre risque de blessure. En répartissant les tâches, vous surtaxez moins votre corps avec des efforts physiques intenses et continus. De plus, certaines tâches s’effectuent beaucoup mieux à plusieurs. Travailler en équipe vous permet entre autres d’adopter de meilleures positions et de forcer mieux. Profitez-en pour impliquez toute la famille selon les capacités de chacun. Cela constitue une belle occasion de passer du temps en famille à l’extérieur. 

  • Travailler plus avec les jambes que le dos

Il y a certaines postures dans lesquelles le dos est plus fragile et plus susceptible de se blesser. On pense entre autres aux mouvements de torsion, se pencher, mouvements brusques et rapides, etc. Heureusement, vous pouvez trouver un allié dans vos jambes. On n’y pense pas toujours, mais forcer plus avec les jambes qu’avec le dos peut définitivement vous aider à prévenir les blessures au dos. Par exemple essayer de tourner votre corps au complet à la place de juste tourner votre tronc ou plier les jambes lorsque vous soulevez des choses ou que vous vous penchez.

Vos muscles abdominaux sont également un autre élément qui protège votre dos dans différents mouvements à condition qu’ils soient sollicités bien sûr. Normalement, les muscles abdominaux devraient se contracter avant chaque mouvement. Ils permettent de stabiliser votre colonne vertébrale. Vos abdominaux sont comme la ceinture lombaire naturelle de votre corps. Ils vous offrent le soutien nécessaire pour limiter les blessures. Pour plusieurs personnes, il est difficile de recruter ces muscles. Si c’est votre cas, je vous invite à consulter le lien suivant qui présentent des exercices permettant d’activer ces muscles.Bref, utilisez tout votre corps afin d’éviter de vous retrouver dans des positions dommageables pour votre dos et n’oubliez pas d’activer vos abdominaux avant tous vos mouvements.

  • Utiliser les bons outils

Il existe différents outils qui peuvent vous aider à augmenter votre confort lors de différentes tâches en plus d’améliorer votre ergonomie. Lorsque vous achetez une pelle ou un râteau assurez-vous qu’il soit adéquat pour vous (la hauteur du manche, la poignée, etc). Si vous êtes plusieurs à l’utiliser, optez pour un modèle ajustable. Si vous avez à travailler de longes heures agenouillées le port de genouillère peut aider à limiter les douleurs aux genoux et améliorer votre confort. Si vous avez des choses lourdes à transporter essayer d’utiliser des chariots ou brouettes pour vous aider. Un autre truc pour vous aider avec les charges lourdes est d’essayer de les garder le plus près de vous. Cela aidera à diminuer l’effet de gravité qui augmente le poids de l’objet. N’hésitez pas à utiliser une échelle ou un escabeau si vous êtes à bout de bras dans certaines tâches. Cela vous aidera à limiter les douleurs au niveau du cou et des épaules.

J’espère que ces conseils vous seront utiles dans la préparation de votre terrain pour l’hiver. Si malgré tout, des blessures surviennent n’hésitez pas à consulter votre chiropraticien afin de vous aider.

Dre Catherine Roy Lachance, chiropraticienne
Dre Catherine Roy Lachance, chiropraticienne

Autres sources pertinentes :

http://blogue.chiropratique.com/survivre-aux-travaux-dautomne/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *