Comment soulager le nerf sciatique chez la femme enceinte?

  • Définition de la douleur au nerf sciatique
  • Est-ce qu’un sciatique est une condition grave?
  • Causes de compression du sciatique
  • Traitement possible du nerf sciatique
  • Trois trucs pour soulager un sciatique chez la femme enceinte
Dre Catherine Roy Lachance, chiropraticienne
Dre Catherine Roy-Lachance Chiropraticienne

Qu’est-ce qu’une douleur au nerf sciatique (sciatalgie)

Êtes-vous familière avec la sensation de petits fourmillements dans la fesse qui descend le long de votre jambe? Il se pourrait que votre nerf sciatique soit le coupable. Le nerf quoi? Le nerf sciatique est un nerf issu des racines nerveuses lombaires et sacrées (L4-S3). Il chemine au milieu de la fesse et de la cuisse postérieure. Il se sépare en 2 branches au niveau du genou soit le nerf tibial et fibulaire commun qui s’occupent d’innerver la jambe. C’est pour cette raison que les picotements peuvent être ressentis jusque dans votre pied. Tout au long de son trajet, il peut être comprimé par différentes structures. Cette condition peut survenir dans la population générale, mais est généralement plus fréquente chez les femmes enceintes.

Est-ce qu’un nerf sciatique coincé est une condition grave?

La sciatalgie est une condition qui n’est pas grave bien que les symptômes puissent sembler impressionnants. Il est toutefois important de prendre cette douleur au sérieux et de consulter rapidement un professionnels de la santé. La majorité du temps, la douleur sciatique répond très bien aux soins chiropratiques. Pour améliorer les chances de guérison, il existe aussi quelques petits trucs que vous pouvez faire à la maison.

En quoi consiste le traitement d’un nerf sciatique coincé?

Le traitement vise essentiellement à identifier la structure à l’origine de la compression et à prodiguer le soin approprié.

Quelles sont les causes de compression du nerf sciatique?

Pincement du nerf sciatique par la musculature et les changements posturaux associés à la grossesse

D’abord, le nerf sciatique peut être comprimé par des muscles. La plupart du temps c’est par le muscle piriforme. Les fessiers peuvent également être impliqués. Lors de la grossesse, on observe différents changements au niveau de la biomécanique et de la posture. Plus on avance dans la grossesse, plus le poids de la bedaine déplace le centre de gravité vers l’avant. Malgré cela, vous ne tombez pas vers l’avant constamment quand vous marchez n’est-ce pas? Mais pourquoi donc ? En fait, votre corps adapte votre posture en augmentant la lordose lombaire (creux dans le bas du dos) ce qui vous permet de garder votre équilibre. Votre bassin doit lui aussi s’adapter à ces changements posturaux. Ce dernier va donc basculer vers l’avant afin de préserver l’alignement avec la colonne vertébrale. Tous ces changements posturaux contribuent à augmenter le stress sur les muscles du bas du dos, des fesses et des membres inférieurs. Si on n’y porte pas attention, les fessiers et le piriforme peuvent rapidement devenir très tendus et finir par provoquer les fameux picotements dans la jambe.

Compression du nerf sciatique par des restrictions articulaires au niveau du bassin

De plus, des restrictions articulaires au niveau du bassin peuvent contribuer à la compression du nerf sciatique. Lors de la grossesse une hormone nommée la relaxine est sécrétée et entraine une augmentation de la laxité ligamentaire. Les ligaments deviennent donc plus souples ce qui est nécessaire afin de permette l’expansion de votre utérus au fur et à mesure que bébé grandit. Toutefois, les mouvements au niveau du bassin sont fortement augmentés. Les torsions au niveau du bassin sont donc très fréquentes. Aussi, l’augmentation de la lordose lombaire entraine plus de stress au niveau des articulations sacro-iliaque. Enfin, si les articulations du bassin ne bougent pas de manière optimale ou sont mal alignées, il est possible qu’elles aussi compriment le nerf sciatique.

Comment faire pour soulager un nerf sciatique coincé durant une grossesse?

  1. La balle de tennis.

Et oui celle-ci peut avoir plusieurs utilités. Dans le cas présent, on veut s’en servir comme d’un outil d’auto-massage. Placez la balle de tennis sous votre fesse puis roulez sur celle-ci en apportant une attention plus particulière aux zones tendues. Avec le temps, si la pression de la balle de tennis devient insuffisante, vous pouvez utiliser une balle de golf et appliquer le même principe.

  • Les étirements.

On veut surtout aller étirer les muscles qui sont susceptibles de comprimer le sciatique. Dans la majorité des cas, il s’agit du piriforme et des fessiers. Les étirements peuvent être effectués à tous les jours et des deux côtés. On va tenir l’étirement un 15 à 20 secondes et refaire la position de 3-4 reprises.

  • Améliorer la mobilité articulaire du bassin et du dos par l’exercice et les soins chiropratiques

Préservez une bonne mobilité au niveau du bassin et du dos. Pour se faire n’hésitez pas à rester active durant votre grossesse et consulter votre chiropraticien pour vous assurer que la biomécanique de votre dos et de votre bassin est optimale. Des activités comme la natation, l’aquaforme ou la marche peuvent aussi être très bonnes pour vous aider à bouger et demeurer active.

En conclusion, avoir une santé neuro-musculo-squelettique optimale pendant votre grossesse sera non seulement bénéfique pour votre confort mais aussi pour celui de votre bébé. Elle vous aidera également à avoir un accouchement des plus agréables grâce à un bassin et un dos en santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *