Pourquoi les soins infirmiers au privé sont une bonne chose?

Pourquoi ai-je choisi d’intégrer le secteur privé après tant d’années passées dans le secteur public ??? 


Avant d’intégrer et de connaître le fonctionnement des cliniques du secteur privé (1ere ligne), je croyais plus ou moins à ce service offert, et comme bien d’autres, je me disais : le secteur privé existe pour les personnes les mieux nantis et qui peuvent se payer les services plus rapidement. Une médecine à deux (2) vitesses quoi ??? ERREUR……………. Certaines données mentionnent qu’il y a plus de 75,000 infirmières qui travaillent dans le secteur privé du soin.  Selon la FHP (Fédération de l’Hospitalisation Privée), il y a eu une augmentation substantielle du nombre d’infirmières dans le secteur de première ligne.Depuis quelques temps, je travaille dans une clinique privée et comme je connais mieux le fonctionnement, non seulement cette clinique répond à des besoins pressants, mais travaille en plus, de façon interprofessionnelle afin d’améliorer la santé du client.Il y a peu d’études probantes qui démontrent des résultats sur la pratique interprofessionnelle. Toutefois, j’ose dire que ce que j’observe depuis mon arrivée, démontre le bienfait de la communication de cette pratique professionnelle. De cet et échange entre professionnels, il serait vraiment possible de travailler non seulement en dyade ou triade mais en équipe interdisciplinaire ou chaque professionnel évalue la personne qui présente une complexité de soins. Les professionnels se rencontrent par la suite, mettent en commun leur objectif principal. Il est certain que dans cette démarche, la personne n’est pas obligée de participer mais est tenue au courant de la démarche.De plus, je crois fermement à une contribution entre les deux secteurs d’activités, c’est-à-dire, le public et le privé. Ils peuvent établir des conditions gagnantes et développer des interfaces.Trop longtemps nous avons évolué de façon parallèle et n’avons pas utilisé adéquatement nos expertises pour rendre un meilleur service à la personne qui a besoin des services.En tant qu’infirmière clinicienne de première ligne dans le privé, une de mes préoccupations est de mettre en pratique mon expertise au niveau de la prévention, de la promotion de la santé et d’exercer une influence sur la santé et le bien-être des clients atteints de pathologies de plus en plus complexes et multiples.La confiance de collaborer ensemble, permettrait d’améliorer non seulement la santé, mais de développer également l’expertise interprofessionnelle pour mieux prendre en charge la personne dans sa globalité et le plus rapidement possible selon les priorités établies par les professionnels.Intervenir étroitement ensemble dans un même but commun suite à l’évaluation complète des professionnels concernés et des objectifs poursuivis tout en impliquant la personne soignée dans le processus de rétablissement ou de réhabilitation, assure une meilleure réussite dans sa guérison et sa prise en charge par la personne elle-même. 

   

Est-ce pensable de développer encore plus ces liens interprofessionnels dans les cliniques privées ???  La volonté est-elle présente ???Existe-t-il encore un trop gros pouvoir de lutte entre les deux secteurs d’activités : public et privé ???Sommes-nous réellement prêts ???Avons-nous une volonté de convergence ???  


Suite à des réflexions approfondies et à la possibilité d’une ouverture pour travailler un certain temps de façon plus coalitive, d’avoir le même but, de poursuivre et de donner la meilleure qualité de soins aux clients, je suis persuadée que les coûts diminueraient au secteur public, la liste d’attente serait moins longue et la satisfaction de la clientèle serait plus tangible. Il faudrait des personnes professionnelles qui croient en cette possibilité. Elles pourraient se réunir afin d’élaborer un projet pilote pour une année qui tient compte de toutes les difficultés et stratégies de réorganisation pour valider le projet avec des statistiques à l’appui. Est-ce un projet fou ? Ambitieux ? Mais il faut y croire. 

Commentaires


Ajouter votre commentaire




Plus d'actualités

Pour un rendez-vous